5 mauvaises excuses pour ne pas faire de social

5-excuses-pour-ne-pas-faire-de-social

5 mauvaises excuses pour ne pas faire de social

En tant que community managers auprès de nombreux clients et partenaires depuis de nombreuses années, nous devons avouer que nous entendons quotidiennement des idées reçues sur les réseaux sociaux.

Pour ouvrir ce blog consacré aux stratégies Social Média nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de les regrouper et d’y répondre afin de montrer les avantages d’une visibilité sociale à la fois pour les entreprises et les internautes.

Voici donc le top 5 des excuses pour ne pas se lancer sur les réseaux sociaux et pourquoi nous disons haut et fort : FAUX !!!

1°/ Les réseaux sociaux ça ne sert à rien !

A part si vous sortez de 25 ans de prison vous n’avez pas d’excuses si vous répondez ce genre de chose.

Il y a d’innombrables raisons d’utiliser les médias sociaux mais nous isolerons ces 4 raisons principales pour cultiver sa présence en ligne :

–          L’image de marque.

–          Le trafic généré.

–          La communication avec vos clients, prospects, collaborateurs.

–          Le SEO.

Un élément important à ajouter est la veille de son secteur d’activité et de la concurrence.

2°/ Je n’y comprends rien aux réseaux sociaux et puis je n’ai rien à dire d’abord !

Cette excuse est la raison d’être des consultants et des community managers. Les réseaux sociaux font parfois peur et face à eux nombreux sont ceux qui se retrouvent avec la fameuse angoisse de la page « web » blanche.

C’est vrai que les réseaux sociaux ont leurs propres vocabulaires, leurs codes, des modes d’utilisation différents aussi.  Pour comprendre les hashtags, pins, les mots dièses, les +1, les widgets, le plus simple est souvent de faire appel à des community managers externes. Mais les informations de base sont accessibles et chaque plateforme comporte des rubriques d’aide assez bien construites comme celle de Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin ou Pinterest

Une fois que vous avez choisi et pris en main les réseaux sociaux sur lesquels vous souhaitez communiquer il faut ensuite trouver votre ligne éditoriale. Et c’est souvent ici que s’arrête la vie sociale des entreprises. Dépourvues d’idées ou jouant la facilité un grand nombre d’entre elles vont alors proposer un village fantôme à leurs abonnés, une page vide de toute information pertinente sur la vie de l’entreprise. Et ce phénomène ne s’observe pas seulement pour les TPE ou PME…

Nombreuses sont les entreprises qui pensent que leur marché est inintéressant pour le grand public et qui pensent qu’il ne faut donc pas communiquer autour de leurs produits et services. Si vous êtes dans ce cas je vous conseille vivement cet article de SEO MOZ  avec de bons exemples d’entreprises situées dans des niches « gonflantes » mais qui ont réussi à créer du contenu partagé sur le web. Pensez à vos produits, à vos services, à vos collaborateurs, ils sont la base de votre inspiration sociale. Il y a toujours un moyen de faire transpirer votre expertise et la qualité de votre savoir-faire que vous soyez boulanger de quartier ou star mondiale du lancer de tongues.

Une fois que vous savez de quoi parler il vous reste ensuite à publier régulièrement et à vous imposer un planning social.

Enfin, attention même si vous êtes sur internet respectez les règles de la vraie vie = politesse et orthographe notamment.

3°/ Je n’ai plus l’âge !

Beaucoup pensent que les réseaux sociaux sont réservés à la génération Y, aux « djeuns ». Encore une fois : FAUX ! Il n’y pas d’âge limite et sur aucun réseau social à notre connaissance… Personne n’est né avec des prédispositions à utiliser les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont un phénomène récent dans l’histoire !!!

Votre âge n’a pas d’importance sur les réseaux sociaux, mais la réactivité, le ton et votre expertise sont les critères à privilégier.

4°/ Je n’ai pas le temps !

Pour répondre à cette objection 3 conseils simples : Organisez-vous, collaborez et pensez social.

Pour l’organisation nous vous conseillons vivement de mettre en place votre propre checklist comme celle mentionnée plus haut vous permettant de repartir votre création de contenu social pendant la semaine. Utilisez des outils de planification des messages, automatiser certains contenus et suivre les résultats de vos actions.

La plupart des réseaux sociaux permettent de partager l’administration ou au moins de se connecter simultanément alors essayez de répartir les actions avec vos collaborateurs en fonction de vos spécialités et de vos emplois du temps.

Enfin profitez des applications mobiles pour publier du contenu en temps réel lors d’évènements ou tout simplement pour gagner du temps lors de vos déplacements.

5°/ Je n’ai pas d’argent !

Voilà une excuse également que l’on entend souvent lorsque les entreprises cherchent à expliquer leur absence sur les réseaux sociaux accompagnée souvent d’un commentaire sur l’absence de ROI lorsqu’on parle social media.

La meilleure réponse c’est le tweet et la photo Instagram d’Oprah Winfrey datant de 2013 vantant les mérites d’une friteuse SEB made in France. Résultat = envolée en bourse, flot de citations sur le web, réactions politiques… Et tout ça sans dépenser le moindre dollar (enfin pas directement, l’équipe Marketing en charge du lobby ayant travaillé plusieurs mois sur ce « projet »).

La preuve ici 😉 ==> This machine ..T-Fal actifry has changed my life.And they’re not paying me to say it. instagr.am/p/VxF-mZySyD/

— Oprah Winfrey (@Oprah) 15 février 2013

Alors oui atteindre une personnalité du niveau d’influence de cette star Américaine ne sera pas une mince affaire et ne doit pas être votre objectif principal mais il est l’exemple qu’un message créatif relayé par la ou les bonnes personnes n’est pas forcément très coûteux et peut rapporter gros.

Certes de plus en plus les réseaux sociaux se lancent sur un modèle sponsorisé à la Google Adwords mais des messages au bon endroit au bon moment vu par les bonnes personnes peuvent  avoir un retour sur investissement supérieur à toute attente.

Une bonne stratégie de visibilité sur les réseaux sociaux requiert surtout de l’organisation, de la créativité, une faculté à rédigé du contenu incisif et des qualités d’empathie avec son audience.

Déterminer et mettre en place une stratégie sur les réseaux sociaux demande des connaissances, de l’imagination, de l’inspiration, du travail et de la ténacité.

Comme détaillé sur l’infographie ci-dessous, le community management est un réel marathon mais avec de la bonne volonté et un bon entrainement vous y arriverez et y prendrez goût.

Nous espérons que ce premier article vous aura plu et que vous continuerez de suivre le site My CM Agency pour des conseils en stratégie community management et de webmarketing.

De toute façon maintenant vous n’avez plus d’excuses pour ne pas venir nous suivre sur Facebook, Twitter, Instagram, ou encore sur Linkedin 🙂